Eusebiu Camilar - Biographie

   
 Page principale
 Biographie
 Bibliographie
 Poésies
 Prose
 Critique
 Bibliotheque virtuelle
 Galerie foto
 Revue Fenetres

BIOGRAPHIE

Né le 7 octobre 1910, a Udesti, commune du département de Suceava, fils des paysans Ion et Natalia Camilar (née Motrici). Études: l'École populaire de la commune natale et le lycée "Étienne le Grand" de Suceava. Début en 1929, avec des vers publiés dans "Moldova literarã", la revue de la Société Littéraire "Tinerimea" de Mihãileni. Mort a Bucarest, le 27 aout 1965.

A propos de son nom de famille, Camilar (chamelier), l’écrivain racontait une légende dont il était l’auteur: il y a longtemps, une petite troupe de chameliers, des restes d’une armée turque, s’était arretée dans son village, sur les terrasses étroites des maisons paysannes, et elle y est resté pour toujours. Pourtant, une autre origine du nom est plus probable. En ancien roumain, il y avait un mot, „cãmil”, apparenté a celui qui désigne le chameau, et qui signifiait soit un repli de terre qui marquait la limite d’un champ, soit une corde, un câble confectionné, probablement, en poil de chameau. Certainement, il s’agit d’un sobriquet qui remplace le nom de famille, fait généralement constaté au village de jadis. L’ethnologue Simion Florea Marian décrit un jeu funéraire, déroulé pendant la veillée du mort, et jeu d’enfants aussi, spécifique a la zone de Suceava. On peut remarquer qu’il y a une liaison logique entre le jeu et la légende du nom imaginée par l’écrivain, qui avait soupçonné l’existence d’un épisode réel (la halte des chameliers vaincus) a l’origine du jeu. Quelle que soit la provenance du nom, il est clair qu’a sa base il y a l’image insolite, exotique d’un chameau et de celui qui le conduit.